On lui touche le ventre sans sa permission, la réaction d’une future maman critiquée.

Lorsqu’une femme s’est permis de toucher son ventre rond sans lui demander son accord, une future maman l’a repoussée. Alors que c’est son consentement qui n’a pas été respecté, c’est aussi elle qui est critiquée…

Quand une femme est enceinte, elle subit beaucoup d’intrusions. Les questions déplacées (« Alors, fille ou garçon ? », par le boulanger), les remarques inappropriées (« Dis-donc, vous attendez des jumeaux ? », par un.e inconnu.e), les conseils non-sollicités (« Pour préparer mon accouchement j’ai pratiqué l’haptonomie, c’était génial ! Tu devrais faire pareil », par la collègue), voire carrément des ordres (« Tu dois absolument allaiter », par la belle-mère). Cela s’accompagne souvent du fait que tout le monde, vraiment tout le monde, même les personnes qu’elle ne connait pas, lui touche le ventre. Comme s’il était devenu une propriété publique parce qu’il y a un enfant à l’intérieur. Sauf que ce n’est pas le cas ! C’est ce qu’a vécu une future maman australienne, Danielle Fraser, et elle en a eu assez. Alors elle a raconté sur TikTok sa réaction la dernière fois que quelqu’un a posé sa main sur son baby-bump sans lui demander son accord.

Elle repousse la main de la femme qui lui touche le ventre

« Donc je suis à Bunnings [une chaîne australienne de magasins de quincaillerie, nldr]. Et cette femme – elle n’est pas veille, mais elle a probablement 60 ans – pose sa main sur mon ventre et dit : « Oh, où en êtes-vous ? » », se souvient Danielle. Choquée par cette intrusion, elle a réagi au quart de tour : « J’ai attrapé sa main, je l’ai regardée dans les yeux, l’ai repoussée et dit : « Je ne suis pas enceinte » et ensuite je suis partie ». Elle est pourtant bien enceinte, mais elle en a assez qu’on se permette ce genre de choses et elle rappelle aussi un point important : toutes les femmes qui ont du ventre ne sont pas enceintes; et cela peut être très blessant qu’on vous le demande. « J’en suis à 9 mois, mais ne me touchez pas », conclut-elle.