3018 : une nouvelle application mobile d’aide et de soutien pour les enfants victimes de cyberharcèlement.

Le 3018 est le numéro national gratuit, confidentiel et anonyme spécialement dédié pour les enfants, les adolescents et les parents sur toutes les questions liées aux usages numériques des jeunes.  Disponible de 6 jours sur 7, de 9h à 20h, l’équipe est composé  de spécialistes des outils numériques et des de psychologues, juristes.

L’application mobile gratuite et sécurisée 3018 permet aux enfants et aux adolescents victimes de cyberintimidation de discuter ou d’appeler un professionnel pour obtenir de l’aide, de stocker et de signaler des preuves de harcèlement et de connaître leurs droits. En France, les enfants équipés de leur premier appareil numérique en moyenne dès l’âge de 10 ans sont particulièrement vulnérables au cyberharcèlement.
Selon une étude de la Caisse d’épargne en octobre dernier en collaboration avec l’association e-Enfance, près de 20 % des jeunes de 8 à 18 ans déclarent en avoir été victimes. Menaces, insultes, propagation de rumeurs, fuite de photos intimes. La plupart sont des jeunes filles 51% L’âge moyen est de 13 ans et elles sont la cible.

Quelles sont les fonctions de l’APP mobile 3018 ?

L’application 3018 est disponible en téléchargement gratuit sur l’App Store et le Play Store et propose quatre fonctions : contacter directement les professionnels 3018 par chat ou par téléphone ; stocker les preuves du harcèlement vécu (captures d’écran, photos, liens URL) dans un coffre-fort numérique sécurisé, le possibilité de les transférer vers l’équipe 3018 pour qu’ils interviennent ; accès rapide à une fiche pratique sur le cyberharcèlement pour connaître ses droits et comment y faire face, et possibilité de recevoir des notifications pour rester informé des nouveaux moyens de se protéger sur les réseaux sociaux sur les réseaux ; auto-évaluer leur situation à l’aide du questionnaire « Suis-je harcelé » pour inciter les victimes à demander de l’aide. Dans un communiqué de presse, le gouvernement a déclaré que 3018 avait accéléré le processus de signalement pour supprimer des comptes ou du contenu sur le réseau social en quelques heures.