Dépistage de la Covid-19 : pourquoi il ne faut pas faire un test dans le froid

Les pharmaciens et les autorités alertent : les tests de dépistage de la Covid-19 réalisés dans le froid, il vaut mieux éviter. On vous explique pourquoi.

Qui dit hausse des contaminations, dit augmentation du nombre de tests de dépistage. Pour éviter les embouteillages à l’intérieur des officines, certains pharmaciens décident d’installer des barnums à l’extérieur pour réaliser les tests antigéniques de leurs patients. Sauf que cela peut avoir un effet délétère sur les dispositifs.

Le froid altère les tests antigéniques

En plein hiver, les températures sont parfois négatives et ce n’est pas une bonne chose pour les tests réalisés en extérieur. L’année dernière, déjà, la Direction générale de la santé avertissait dans une note datée du 19 janvier 2021 : « Une attention particulière doit être apportée au respect des conditions de température dans lesquelles ces tests peuvent être utilisés, particulièrement en cas d’utilisation des tests hors des murs », en raison du « risque de faux positifs en cas de température trop basse ».

Le froid peut en effet être néfaste pour les dispositifs de tests. « Il ne faut pas stocker les tests au froid. La notice indique une plage de température comprise entre 2 et 30°C. Si les tests ont été gelés, ça dégrade complètement la matrice en silice. Après, quand on les réalise, il faut le faire au-dessus de 7 ou 8 degrés », explique Gilles Bonnefond, porte-parole de l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) au Parisien.

Comme le précise Franceinfo, la même consigne est à respecter avec les autotests, qui sont aussi des tests antigéniques. On évite donc de les laisser dans la voiture quand il fait froid, et on les laisse à l’abri des rayons du soleil.

Peut-on quand même faire un test antigénique en extérieur ?

Si les tests peuvent être altérés par le froid, cela ne veut pas pour autant dire qu’il faut éviter de se faire tester dans une tente placée à l’extérieur de la pharmacie. « Dans les barnums, le prélèvement peut être fait à une température inférieure, mais ensuite l’attente et la lecture doivent se faire à cette température », indique Gilles Bonnefond. En clair, pas de problème pour que le prélèvement soit fait à l’extérieur. En revanche, le mélange avec la matière prélevée et le diluant, puis le versement du liquide obtenu sur la caissette de test et l’attente du résultat doivent se faire en intérieur.

Post navigation

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.