Lorsque vous désignez et nommez un objet à votre bébé, vous faites fonctionner sa mémoire. La répétition d’un même mot associé à un visuel lui permet de créer son vocabulaire et d’enregistrer des mots. Une étude américaine publiée par la revue PNAS s’est penchée sur la question de l’importance des mots utilisés : la manière dont on nomme les objet devant un enfant joue-t-elle un rôle dans sa mémorisation ? La réponse est oui.

Objets distincts et objets concordants

Les scientifiques auteurs de l’étude, Alexander LaTourette et Sandra Waxman, ont différencié deux types de désignation : les noms distincts et les noms concordants. Pour faire simple, utiliser un nom “distinct”, c’est faire preuve de précision et dire, par exemple, “la voiture de maman”. À l’inverse, vous utilisez un nom “concordant” (ou “cohérent”) quand vous désignez une généralité ou une catégorie de choses : “une voiture”. Les scientifiques ont donc fait le test avec 77 nourrissons âgés d’environ 12 mois. Il leur ont montré une peluche et leur ont en ont fait une description. Une partie des enfants a eu droit une description avec des mots distincts (décrivant par exemple la couleur ou le visage de la peluche), tandis que pour l’autre groupe, cette description a été faite avec des noms concordants. Les chercheurs ont ensuite souhaité déterminer si les enfants se souvenaient l’objet qui leur avait été décrit après quelques temps. Pour cela, ils ont présenté aux enfants deux jouets côte à côte, la peluche qui leur avait été montrée et décrite précédemment, et un autre jouet, qu’ils n’avaient jamais vu.

La précision favorise la mémorisation

Verdict ? Les enfants d’un an n’étant pas capables de répondre à la question “Quel jouet avez-vous déjà vu ?”, les chercheurs ont observé leurs regards : en effet, l’enfant aura naturellement tendance à regarder avec intérêt un objet qu’il/elle ne connaît pas. Ainsi, ils ont pu déterminer que les enfants à qui on avait montré une peluche décrite avec des noms distincts regardaient plus l’objet inconnu que ceux à qui la même peluche avait été présentée en des termes concordants. Leur conclusion : utiliser des termes précis permet aux enfants de mieux mémoriser une information. Si ces résultats ne portent que sur une (petite) étude, ils laissent penser que lorsque vous vous adressez à votre enfant, mieux vaut faire preuve de précision et ne pas utiliser des termes génériques.